En Belgique ce week-end, le Campinois a fait le point sur la suite de sa saison

MOL Tom Boonen était ce week-end en Belgique. Le Campinois est revenu de Monaco pour participer samedi à la traditionnelle journée de son club de supporters où il a notamment roulé 70 km en compagnie des plus courageux.

“Je suis toujours surpris de voir le succès que rencontre cette manifestation, de voir que des gens viennent de très loin, ça me fait vraiment plaisir”, expliquait le coureur de Quick Step.

Tom Boonen a donc coupé au soir de Paris-Roubaix et il ne reprendra la compétition que le 16 mai, à l’occasion du Tour de Californie.

“Après la Californie, je devrais disputer le Dauphiné ou le Tour de Suisse, rien n’est décidé”, dit encore l’Anversois. “Ensuite, ce sera le Tour. J’espère cette fois que mon approche sera plus sereine et que, même si je sais que ce sera dur, je pourrai lutter pour le maillot vert pendant trois semaines. J’ai encore roulé la première semaine, parce que ce n’est pas bon d’arrêter complètement après avoir fourni autant d’efforts. J’étais fatigué à Paris-Roubaix, c’est très difficile de rester au sommet durant quatre semaines comme je l’ai fait entre Milan-Sanremo et Paris-Roubaix. On me dit que j’aurais pu continuer jusqu’à l’Amstel, mais j’avais déjà bien donné comme cela. Je le ferai peut-être une année, si j’ai des problèmes, une chute, une maladie, qui bouleversent mon programme. N’oubliez pas que, par comparaison, la période des classiques wallonnes dure une semaine.”

Mais Philippe Gilbert, lui, était déjà là à Milan-Sanremo où le Liégeois avait fini 9e.

“Philippe était là, c’est vrai, mais pas véritablement en super-forme”, fait remarquer Boonen. “Au Tour des Flandres, non plus, il n’avait pas encore atteint le pic de forme qui était le sien cette semaine.”



© La Dernière Heure 2010