Son exceptionnelle saison 2012 lui a permis de mettre fin à quatre succès consécutifs de Philippe Gilbert

BRUXELLES Cette fois, la boucle est bouclée. Quarante-huit heures avant la fin de l’année, Tom Boonen remporte officiellement le 6e trophée Vélo DH qui désigne le meilleur routier belge de la saison écoulée.

Un prix supplémentaire pour le coureur belge de 2012, lequel vient s’ajouter au Flandrien , au Vélo de Cristal et, dans un autre registre, au titre de Sportif belge de l’Année . Et c’est vrai qu’elle fut belle, la saison du Campinois, lequel avait inauguré, il y a cinq ans, le palmarès du trophée créé par notre journal, avant de céder le relais, quatre ans de suite à Philippe Gilbert.

Au terme d’une campagne qui l’a vu retrouver les hautes sphères (3e du WorldTour et 3e coureur mondial), gagner quatorze fois (dont un critérium), réussir un quadruplé historique au printemps (GP E3, Wevelgem, les Flandres et Roubaix), redevenir champion national, ajouter Paris-Bruxelles et la première édition de la World Ports Classic à son tableau de chasse, l’Anversois devance finalement largement l’Ardennais.

Car le Vélo DH revient chaque année au coureur qui marque le plus de points dans les deux votes distincts, celui d’anciens champions et celui du public, qui départagent, avec une pondération égale, les douze coureurs nominés par notre rédaction.

Si, auprès des lecteurs, le vote fut un peu plus équilibré, encore que Tom Boonen s’y soit imposé assez largement aussi, et c’est tout à l’honneur de ceux qui auraient pu être tentés de privilégier leur affection pour tel ou tel et notamment pour le champion du monde, chez les anciens champions (citons, pêle-mêle, Museeuw, Maertens, Van Looy, De Vlaeminck, Godefroot, De Muynck, Leman, Van Lancker, Wampers, Sercu, Vandenbroucke, Van Springel…), le héros belge de la défunte saison a fait un carton quasi plein.

Dans dix-neuf des vingt votes, il a été placé en tête, à chaque fois devant Philippe Gilbert. Seul, Frank Hoste a préféré le Liégeois.

“Pour la manière avec laquelle il est devenu champion du monde”, dit l’ancien champion de Belgique et maillot vert du Tour. Tous les autres ont reconnu l’immense saison de Boonen et l’exploit de son dauphin et, finalement, c’est pour l’attribution des places d’honneur qu’il y eut plus de suspense.

“Je crois que les deux premières places ne doivent pas faire l’objet de beaucoup de commentaires”, dit ainsi Johan Museeuw pour expliquer son vote. “Boonen a réalisé un printemps époustouflant, mais est aussi parvenu à prester à haut niveau bien au-delà de la seule période des classiques. Gilbert a connu une première moitié de saison, mais comment ne pas avancer son nom après un titre de champion du monde. Si Boonen n’avait pas réalisé son incroyable printemps, je l’aurais assurément pointé à la première place. C’est d’ailleurs un luxe incroyable de ne placer un champion du monde qu’au deuxième rang. Cela en dit long sur la saison que les Belges ont livrée.”

Derrière, le podium du Giro de De Gendt et ses succès ont prévalu sur la 4e place au Tour de VdB , auquel les ex-coureurs, contrairement aux lecteurs, reprochent son manque de victoire et de panache.



© La Dernière Heure 2012