Boonen seul contre tous ?

Cyclisme

Philippe Van Holle

Publié le - Mis à jour le

Boonen seul contre tous ?
© EPA

Avec Cancellara et Flecha, l’Anversois est cité comme le tout grand favori pour dimanche

Le Tour des Flandres en direct dès 13h dimanche

BRUGES En apprenant le forfait de Filippo Pozzato hier après-midi (voir par ailleurs), Tom Boonen a dû se dire qu’il avait bien eu raison d’avoir fait l’impasse sur Les Trois Jours de La Panne.

Le temps pourri qui a régné sur l’épreuve pannoise aura eu raison de l’un des grands favoris du Tour des Flandres. Si l’on en croit les dires des spécialistes, à commencer par les coureurs eux-mêmes, il en reste donc trois et Boonen est de ceux-là, lui qui a rarement paru aussi affûté qu’aujourd’hui à la veille d’une de ses deux épreuves de prédilection.

En plus de la condition, le champion de Belgique possède la confiance de ceux qui ont l’expérience de cette épreuve si particulière qu’il s’est déjà adjugée à deux reprises. “Mais on peut avoir toute l’expérience qu’on veut, relativise-t-il, cette course est toujours aussi difficile à gagner. En plus, au Ronde, c’est souvent Boonen contre tous les autres. Mais j’ai l’habitude et cela ne me stresse guère outre mesure.”

Depuis une semaine, Boonen lui-même prétend que Cancellara et Flecha (outre le pauvre Pozzato désormais hors-course avant même qu’elle ne débute) seront ses principaux adversaires ce dimanche. Mais c’est pourtant du bloc entier de la Saxo Bank qu’il se méfiera tout particulièrement.

“Ce groupe est extrêmement solide, explique-t-il. En outre, je crois bien que Breschel est quasi aussi fort que Cancellara. Voilà des années que je répète que le Danois sera LE grand coureur de l’avenir. Il ne m’aurait d’ailleurs pas déplu de l’attirer dans mon équipe. À Wevelgem, s’il n’avait crevé à un moment décisif, il aurait sans doute été difficile à battre. Collectivement, les Quick Step seront également à la hauteur, tout comme Devolder sera bien là, lui aussi, qu’on se rassure. Breschel-Cancellara contre Boonen-Devolder, c’est jouable. Seulement, si Stijn (Devolder) s’échappe avec Breschel, il devra impérativement lâcher le Danois avant la dernière ligne droite.” Ou alors il faudra changer de tactique !

On s’attend précisément à une course à la fois dure et tactique; voilà qui promet !



© La Dernière Heure 2010

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info