Tim Merlier a remporté la 10e édition de la Bredene-Coxyde Classic, vendredi. Après 200 km de course, le coureur d'Alpecin-Fenix s'est imposé au sprint devant le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et le Français Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step). Un groupe de treize coureurs s'est formé à l'avant après l'ascension du Kemmelberg. Il se composait de l'Allemand Nils Politt et de l'Autrichien Lukas Pöstlberger (BORA-Hansgrohe), du Français Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), du Portugais Rui Oliveira (UAE Team Emirates), du Norvégien Andreas Leknessund (DSM), du Danois Mads Pedersen et du Luxembourgeois Alex Kirsch (Trek-Segafredo), de Tom Van Asbroeck (Israel Start-Up Nation), du Sud-Africain Reinardt Janse van Rensburg, du Danois Lasse Norman Hansen et de l'Allemand Max Walscheid (Qhubeka ASSOS), d'Edward Planckaert (Alpecin-Fenix) et de Benjamin Declercq (Arkéa Samsic).

Les échappés creusaient d'emblée l'écart sur le peloton, alors qu'un groupe de 16 poursuivants, comprenant notamment les Alpecin-Fenix Tim Merlier et Jonas Rickaert, se formait derrière eux.

Les deux coureurs de BORA-hangrohe, Politt et Pöstlberger, tentaient de s'échapper du groupe de tête. Pöstlberger parvenait à s'isoler en tête à 25 km de la ligne. Derrière lui, le regroupement s'opérait entre les deux groupes de poursuite.

L'aventure de l'Autrichien prenait fin juste avant la flamme rouge. Un groupe d'une trentaine d'unités se disputait la victoire au sprint, où Tim Merlier émergeait. L'ancien champion de Belgique, 28 ans, décroche la 12e victoire de sa carrière, la troisième de la saison après Le Samyn et le Grand Prix Jean-Pierre Monseré. Il succède au palmarès à Pascal Ackermann, vainqueur en 2019, la course n'ayant pas eu lieu l'an passé.

L'ancien champion du monde Mads Pedersen prenait la deuxième place, devant Florian Sénéchal. Tom Van Asbroeck se classait quatrième.