Cyclisme

Le Belge est démis de ses fonctions de manager général de la formation cycliste

BRUXELLES Depuis la publication du rapport de l'USADA accablant Lance Armstrong, Johan Bruyneel est sous le feu des projecteurs. Le risque d'une suspension à vie du manager belge du Team Radioshack a même été envisagé. Ce point de non-retour n'a pas encore été atteint mais la formation cycliste semble vouloir prendre les devants. Le Belge a été viré.

Sur base de témoignages d'anciens équipiers d'Armstrong, l'USADA a établi que Bruyneel et Armstrong avait mis sur pied un véritable programme de dopage durant une décennie au sein des formations US Postal et Discovery Channel. Bruyneel aurait ainsi encouragé le dopage, mis les coureurs sous pression pour qu'ils l'utilisent, et aurait, selon certains témoins, administré lui-même des produits interdits à ses coureurs.

Après sa carrière professionnelle dans l'équipe espagnole Once, Bruyneel était devenu directeur sportif en 1999 chez US Postal, où il avait directement formé un tandem avec Armstrong. Le Texan, qui remportait cette année-là sa première Grande Boucle, allait ensuite encore gagné six Tour de France avec Bruyneel comme mentor (de 2005 à 2007 chez Discovery). Après deux ans passé chez Astana, dont un à nouveau avec Armstrong qui effectuait son come-back, le Flandrien devenait fin 2009 manager chez RadioShack, une équipe qui fusionnait en 2012 avec la formation luxembourgeoise Leopard-Trek pour se nommer Radioschack-Nissan-Trek.

Contrairement à Armstrong, Bruyneel a choisi de se défendre contre les accusations de l'USADA, alors que l'Union Cycliste Internationale (UCI) doit elle se prononcer d'ici vingt jours sur ce rapport de l'USADA.


Depuis la divulgation du rapport, les répercussions et réactions pleuvent. Le Directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, s'est ainsi dit favorable à ce que les victoires enlevées à Armstrong ne soient réattribuées à personne.

L'agence antidopage espagnole s'est pour sa part inquiétée des activités dopantes réalisées sur son territoire, comme l'affirme l'USADA. Elle envisage d'alerter le Parquet.

© La Dernière Heure 2012