Cadel Evans au pays de Tintin

Cyclisme

Eric de Falleur

Publié le - Mis à jour le

Cadel Evans au pays de Tintin
© BELGA

Le champion du monde était hier en Belgique, le pays de son héros, pour y fêter son titre

NAZARETH Cadel Evans a con- nu hier la première journée de sollicitations auxquelles un champion du monde est convié.

Arrivé à Bruxelles, le vainqueur du Mondial de Mendrisio a d'abord été fêté en fin de matinée au siège d'Omega Pharma, le sponsor principal de Silence-Lotto. Quelques heures plus tard, l'Australien était reçu à la Loterie Nationale.

À Nazareth, au sud de Gand, Marc Coucke, le patron de la firme pharmaceutique, a redit sa joie qu'après cinq ans, enfin, son équipe a enlevé un grand succès. Il a aussi offert à Cadel, grand Tintinophile, une édition originale en noir et blanc de 1942 de l'album L'Oreille Cassée.

"Tintin est mon héros", souriait Evans qui, alors que Marc Coucke présentait le livre au public en tournant les pages un peu brusquement, s'écria : "Attention, c'est fragile !"

L'Australien, sur lequel paraîtra un livre fin octobre en Australie, est revenu sur son succès.

"Dans le dernier kilomètre, j'étais submergé par l'émotion", avouait-il. "Cela fait seize ans que je rêvais d'un titre mondial, chez les juniors, les Espoirs, les pros, sur route ou en VTT... Jamais, cela ne m'avait souri. Et voilà que dans mon pays d'adoption, j'ai enfin la chance avec moi."

Evans n'a pas voulu trop s'épancher sur la tactique de son équipe. A posteriori, la chasse menée par les Australiens derrière l'échappée avec Ballan et Boonen fut un tournant. Sauf qu'elle était menée au profit de... Simon Gerrans. Samedi soir, Neil Stephens, le sélectionneur australien, avait en effet accordé toute sa confiance au coureur de Cervélo. Lors d'un vote, les huit équipiers d'Evans, y compris son habituel partenaire Matthew Lloyd, avaient désigné Gerrans comme leader.

"Je n'étais pas le plus protégé de l'équipe", admit Cadel Evans. "Ça m'a fait quelque chose..."

Dès le jeudi 8, il étrennera son maillot arc-en-ciel en course à la Coppa Sabatini. Suivront ensuite le difficile Tour d'Emilie, le GP Beghelli, le Tour du Piémont et le Tour de Lombardie.



© La Dernière Heure 2009

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info