L’Australien a remporté sa deuxième victoire de la semaine.

Tous derrière et lui devant. À Murray Bridge, ce vendredi, Caleb Ewan s’est imposé de manière impressionnante devant Sam Bennett (Deceuninck - Quick-Step) et Jasper Philipsen (UAE Team Emirates). Le coureur Lotto-Soudal a expliqué sa démonstration grâce aux spécificités de l’emballage final de la quatrième étape.

"C’était un virage très serré à l’arrivée et pour être honnête, j’aime les arrivées techniques. J’ai dit à mon dernier équipier, Roger Kluge, de me déposer dans la roue de Sam Bennett et c’est exactement ce qu’il a fait. J’étais un peu hors du coup à un kilomètre de la ligne mais heureusement Roger était toujours là et m’a remis dans la bonne roue. C’est exactement là où je voulais être dans ce dernier virage", analysait l’Australien à Murray Bridge.

Une fois replacé, Caleb Ewan a fait parler sa puissance dans les cinquante derniers mètres pour ajuster Sam Bennett sur la ligne.

Le sprinteur australien a tenu à féliciter son équipe, comme à l’occasion de sa précédente victoire, à Stirling. "Nous savions qu’il y aurait beaucoup de vent une fois que nous nous serions tournés vers la partie plate dans la seconde moitié du parcours, mais mon équipe était toujours en tête. Je n’ai jamais eu de problèmes. Ils ont fait un si bon travail", s’est réjoui Caleb Ewan. La belle cohésion de l’équipe belge a donc déjà été récompensée par une deuxième victoire. La saison ne pouvait sans doute pas mieux commencer pour Lotto-Soudal.