Le coureur équatorien vient de prendre la 6e place du Tour de Burgos, à 1'58" de Remco Evenepoel. Il n'en est pas moins confiant sur sa forme pour cette reprise: "Ce fut un bon retour à la compétition, je suis sur la bonne voie. De base, je visais le Giro et la Vuelta cette saison. Mais le nouveau calendrier ne me permet que de disputer le Giro. C'est suffisant pour me motiver cette saison", expliquait-il au quotidien espagnol AS.  

Et lorsqu'il est interrogé sur Remco Evenepoel, devenu favori théorique du Giro alors qu'il ne s'agira que de son premier grand tour, Carapaz se montre moins admiratif que certains concurrents du Belge: "Est-ce que je le considère comme un adversaire ? C'est une course étrange et extrêmement difficile. Dans le passé, il y a eu pas mal de coureurs qui sont arrivés avec de grandes ambitions et la course les a remis à leur place. Peu importe ce que tout le monde pense maintenant, le Giro met chacun à sa place."

Après une telle déclaration, espérons que la place de l'Equatorien ne sera pas une minute derrière Remco sur chaque arrivée au sommet, comme à Burgos...