Cyclisme

Le sprinter britannique serait sur le point de s’engager avec l’équipe du Golfe persique.

Même s’il n’a plus levé les bras depuis plus d’un an et demi (sa dernière victoire remonte au 8 février 2018, lors de la 3e étape du Tour d’Abu Dhabi), Mark Cavendish demeure, à 34 ans, un homme courtisé. En fin de contrat avec la formation Dimension Data pour laquelle il évolue depuis 2016 (il avait remporté cette année-là quatre victoires d’étapes sur le Tour de France), le Britannique serait sur le point de s’engager avec la formation Bahrain-Merida pour la saison 2020. Une information dont le site anglophone Velonews ne semble aucunement douter puisque le média affirme même que l’affaire devrait être officialisée dans les prochains jours, voir les prochaines heures.

Le sprinter de l’île de Man retrouverait dans l’équipe du Golfe persique un certain Rod Ellingworth, nouveau patron sportif de la structure et homme clé dans la carrière du Cav. Cet ancien directeur de la performance au sein de la fédération britannique avait en effet été l’un des piliers du staff qui avait porté Cavendish au titre mondial à Copenhague en 2011, la saison lors de laquelle il évoluait au sein du team Sky, structure dans laquelle était également impliqué Ellingworth.

Aligné ces dernières semaines sur le championnat des Flandres à Koolskamp et lors du Grand Prix d’Isbergues, le Britannique reste sur deux abandons et continue de se battre contre les effets du virus d’Epstein-Barr qui l’avait contraint à mettre un terme à sa saison 2018 dans la foulée d’un Tour de France qu’il avait quitté lors de la 11e étape (hors-délai).

Cavendish devrait s’aligner ce dimanche sur Paris-Tours.