Le double champion de Belgique vient de connaître une baisse de forme avant le Championnat d’Europe.

Champion de Belgique du chrono, deuxième du contre-la-montre de la manche de la Coupe des Nations de la Course de la Paix, face à une concurrence internationale : Sébastien Grignard avait beaucoup d’ambition pour le Championnat d’Europe de l’effort individuel, qui a lieu mercredi, au Danemark, à Herning.

Mais il vient de connaître une baisse de forme, lui qui s’est par exemple classé troisième du test national de Waregem, sans évoluer à son meilleur niveau.

"Lors de mes deux titres de champion de Belgique (route et chrono), je me disais que je pouvais viser le Top 5 au Championnat d’Europe du chrono", raconte le Hennuyer. "Mais je n’étais pas bien au test national, je ne savais pas tenir mon rythme habituel. Je paye ma coupure pour les examens et il me faut du temps pour revenir. Du coup, je suis plus prudent au niveau de mes ambitions, même si le sélectionneur national m’a rassuré concernant mon niveau, me disant que c’est normal d’avoir une baisse de forme après une coupure. Je sens d’ailleurs que cela revient. Mais je ne me mets pas de pression, même si je sais que je n’aurai qu’une seule idée en tête, mercredi : rouler le plus vite possible.

Comment est le parcours ? "J’ai été agréablement surpris, il n’est pas si facile qu’annoncé", répond Sébastien Grignard.

"Il y a des faux plats, et, dimanche, il y avait beaucoup de vent, qui pourrait faire mal ! Le parcours n’est pas du tout technique, c’est la puissance qui parlera. Ce qui me convient !"

Vendredi, il participera aussi à l’épreuve sur route.


>> Tous les classements du DH Challenge Philippe Gilbert <<