Mondiaux de cyclisme : Mathieu van der Poel se sent prêt mais fait de Wout van Aert le grand favori

Diminué par une blessure au dos à la suite de sa chute dans l'épreuve de VTT des Jeux de Tokyo, Mathieu van der Poel se dit prêt à l'avant-veille du départ de la course en ligne des Mondiaux de cyclisme prévue dimanche entre Anvers et Louvain.

Mondiaux de cyclisme : Mathieu van der Poel se sent prêt mais fait de Wout van Aert le grand favori
©BELGA

"Je ne suis peut-être pas le grand favori mais je pense que les autres coureurs me considèrent toujours. Ils savent aussi que je ne prendrais pas le départ si je n'étais pas bien", a déclaré le Néerlandais vendredi en conférence de presse.

"Je me sens bien. Je suis content de ma progression ces dernières semaines, les séances chez le kiné m'ont beaucoup aidé", déclare van der Poel. "Mon problème n'est pas encore tout à fait réglé mais je ne m'attends pas à devoir abandonner à cause de douleurs au dos. Bien sûr, je n'ai pas eu la préparation idéale, mais j'ai travaillé dur ces dernières semaines pour être au départ ici, et je ne viens pas juste pour rouler", ajoute le Néerlandais, qui a repris la compétition le 12 septembre à l'Antwerp Port Epic, qu'il a remportée. Il a enchaîné avec la Primus Classic et la Flèche de Gooik le weekend dernier.

Après les JO, van der Poel a dû faire une croix sur les Mondiaux de mountainbike fin août et s'est alors concentré sur les championnats du monde sur route. "Des Mondiaux en Flandre, c'est unique", avance-t-il. "ON sent que la course vit ici. J'habite ici, je connais les routes. Après une si longue période sans public, l'ambiance promet d'être incroyable. C'est une course taillée pour moi, et d'autres coureurs de classiques. Cela n'arrive pas souvent aux championnats du monde. Après, je pense qu'il faudra du temps avant de retrouver un tel parcours. Cela m'a poussé à tout faire pour participer à ces Mondiaux".

Avant les Jeux, Mathieu van der Poel avait remporté les Strade Bianche et une étape du Tour de France. "Difficile de dire comment est ma forme actuellement", déclare le petit-fils de Raymond Poulidor. "Mais j'ai tout fait pour être au top ici. Je sens que je suis prêt, sinon je ne prendrais pas le départ".

Comme beaucoup, Mathieu van der Poel fait de Wout van Aert le grand favori de la course irisée. "Il est prêt. Il ferait un beau champion du monde. Il y a peu de coureurs qui sont plus rapides que lui sur une arrivée comme celle-là. Je pense donc que c'est aux Belges de contrôler la course".

Mathieu van der Poel oserait-il un sprint avec Wout van Aert ? "C'est bien sûr un risque", répond le Néerlandais. "Mais cela vaut aussi pour lui. Il est intrinsèquement plus rapide que moi, il a gagné des sprints massifs au Tour, mais après une course difficil, je ne suis pas non plus le plus lent", ajoute MVDP, qui attend aussi beaucoup de l'équipe de France du champion du monde Julian Alaphilippe. "Il répondra présent. L'Italie et le Danemark sont aussi parmi les équipes les plus fortes. Colbrelli sera un sérieux client et les Danois ont un bloc solide, avec de nombreux coureurs offensifs. Caleb Ewan pourrait aussi être dangereux s'il est en forme".

Après les Mondiaux, Mathieu van der Poel ne disputera plus qu'un seule course, Paris-Roubaix le 3 octobre. "Après, je prendrai une plus longue période de repos que d'habitude. Je dois laisser à mon dos le temps de guérir complètement. Je ne devras pas retrouver le chemin des labourés avant le mois de décembre. Mais les Mondiaux de cyclocross sont un objectif, je tiens à y être", conclut celui qui est porteur du maillot arc-en-ciel dans les labourés.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be