Alaphilippe a l’arc-en-ciel dans la peau: "Jamais je ne me serais imaginé dimanche soir avec ce même maillot sur les épaules"

Le Français a reconduit son titre de champion du monde au bout d’un final qu’il a dynamité et d’un solo de dix-huit kilomètres.

La sincérité de Julian Alaphilippe est à ce point ancrée dans sa nature la plus profonde que la notion de bluff pourrait presque lui apparaître comme une insulte. En prélude à un Mondial sur lequel il s'apprêtait à remettre en jeu l'arc-en-ciel...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet