Van Aert revient sur les critiques d’Evenepoel après le Mondial: "A l’époque, j’ai encaissé le coup"

Van Aert redit que les déclarations d’Evenepoel post-Mondial l’avaient touché.

Van Aert revient sur les critiques d’Evenepoel après le Mondial: "A l’époque, j’ai encaissé le coup"
©BELGA

Dans un documentaire diffusé ce mardi sur VTM, Wout Van Aert est revenu sur l’année marquée par la naissance de son fils George, son opération de l’appendicite, ses succès à Gand-Wevelgem, à l’Amstel, au Tour de France et sa médaille d’argent aux Jeux olympiques mais aussi sur le couac du Mondial et son conflit avec Remco Evenepoel. C’est surtout la déception du Campinois après les championnats du monde que l’on retient. Van Aert en avait fait le rendez-vous de sa saison, mais la course arc-en-ciel a tourné au cauchemar avec les déclarations d’Evenepoel affirmant qu’il avait les jambes pour devenir champion du monde, mais qu’il n’était pas autorisé à rouler selon la tactique de l’équipe belge.

"Tout aurait pu être évité si Remco avait exprimé sa déception au sein du groupe et non à la télévision, a-t-il redit. À l'époque, cela m'a fait l'effet d'une bombe, j'ai encaissé le coup. J'avais énormément travaillé pour ce Mondial. Il y a eu une forme de décompression après la course, parce que la pression avait disparu. J'étais déçu de ne pas avoir pu y arriver, j'en étais responsable vis-à-vis du groupe, mais j'étais aussi content que ce soit fini."

Le documentaire a également mis en évidence la vie privée de Wout Van Aert.

"J'apprécie les moments où je retrouve mon fils après la course, explique-t-il. Le fait qu'ils soient (son épouse Sarah et leur fils) si souvent là en dit beaucoup. J'ai de la chance que ma femme fasse tout pour être auprès de moi autant que possible (NdlR : lors des stages ou des courses). Avec un bébé, ce n'est pas facile de voyager. Pourtant, elle le fait parce qu'elle sait que cela me donne de la force."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be