Les championnats du monde de cyclisme vont-ils tourner en remake du film "Les Oiseaux" d’Alfred Hitchcock ?

Depuis plusieurs jours, des coureurs se plaignent d’avoir été attaqués par des oiseaux, pies ou mouettes.

team time trial mixed relay - 2022 UCI Road World Championships Wollongong
©Photo News

Un phénomène bien connu en Australie. Au printemps, en période de reproduction du cassican flûteur, autrement appelé pie australienne, celui-ci se montre très agressif.

Ce mercredi, l'Australie a basculé de l'hiver au printemps comme tout l'hémisphère sud. Remco Evenepoel a déjà été victime d'une attaque alors qu'il s'entraînait seul. Bauke Mollema a, lui, été attaqué à deux reprises dont ce mercredi, durant le relais mixte des championnats du monde de cyclisme.

"Cela semble anecdotique mais on en tient compte, on a été prévenus, il y a d'ailleurs des panneaux indiquants le danger,
disait hier Thomas Voeckler, le sélectionneur français. On a emmené beaucoup de matériel de France, mais pas de casque hérissé de pics ou de cornes. Jusqu'ici, tout va bien. Seuls nos deux hommes du chrono ont été approchés par des oiseaux alors qu'ils s'entraînaient. Et Rémi (Cavagna) a fait ce qu'il ne fallait pas, il a accéléré en se lançant à leur poursuite… Je ne pense pas que dimanche, quand 180 sangliers seront lancés à fond (NdlR : il parle des coureurs), les pies approcheront. Mais on fait attention."

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be