Malgré son titre de champion du monde, Remco Evenepoel stoppe sa saison: "Terminer 2022 de cette manière, c'est incroyable"

Remco Evenepoel a livré ses premières impressions dans la peau d'un champion du monde, juste après l'arrivée.

La Rédaction

En écrasant la course de Wollongong de toute sa classe, Remco Evenepoel s'est paré d'or, ce dimanche. Une sensation qu'il avait déjà connue chez les juniors: "Ici, c'est d'un autre niveau. Je ne peux pas comparer ceci avec mon titre mondial chez les Juniors. Il y avait trois heures de course en plus", lâche-t-il d'abord, avant de laisser peu de suspense sur la suite de sa saison. "Cette année a été très longue, je suis tellement heureux de la terminer de cette manière."

Avant ce championnat du monde, le Brabançon avait annoncé qu'il ne disputerait pas le Tour de Lombardie ni aucune autre course à son retour d'Australie. Le maillot arc-en-ciel n'y changera visiblement rien: "C'est dommage que cette course n'ait pas lieu quelques semaines plus tôt, j'aurais déjà aimé porter ce maillot cette année."

Un an après l'échec de Louvain, la Belgique a mieux joué le coup tactiquement: "On a roulé comme une équipe. On voulait ramener ce maillot dans l'équipe, que ce soit Wout ou moi. Quand on n'était plus que deux devant, j'ai vite compris que j'étais plus fort que Lutsenko. Mes jambes ont explosé dans les cinq derniers kilomètres mais mon avance était suffisante. Sven Vanthourenhout m'avait rassuré sur les écarts."

Et le nouveau maillot arc-en-ciel d'admettre ceci: "Gagner un monument, un grand tour et être champion du monde: ce ne sera pas possible de refaire une telle saison. On va maintenant faire une grande fête, mais j'aimerais aussi accorder du temps à mon lit."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be