Quadruple lauréat et recordman du DH Challenge Ekoï, avec ses deux succès chez les cadets et autant chez les juniors, Arnaud De Lie est déjà en tête de notre classement de régularité dans sa nouvelle catégorie, celle des espoirs et des élites sans contrat. Le très prometteur jeune coureur s’est directement illustré. Avec une échappée avec les… pros sur le Grand Prix Vermarc, sur lequel il s’était classé troisième, réglant au sprint un petit groupe pour la dernière marche du podium. Et avec deux "top 10" sur le Baby Giro, le Tour d’Italie des moins de 23 ans. "Je suis vraiment content de mes débuts dans cette nouvelle catégorie", commente celui qui a rejoint cette année la formation Lotto-Soudal U23. "Cela met en confiance pour la suite."

En Italie, il a confirmé que sa pointe de vitesse est une des plus véloces dans sa catégorie, même face à une concurrence internationale. "Lors de la première étape, je termine deuxième du sprint du peloton, me classant huitième", détaille-t-il. "Et lors de la troisième étape, je remporte le sprint du peloton, pour la neuvième place. Dommage que les échappés soient parvenus à chaque fois à aller au bout. Il aurait pu y avoir de bien meilleurs résultats !"

Rassuré sur son niveau, sur sa capacité à s’adapter aux distances plus longues et sur ses qualités sur le vélo, Arnaud De Lie va s’accrocher dans la montagne, ces prochains jours. "Terminer ma première épreuve de dix étapes ne peut être que bénéfique pour la suite, termine-t-il. Et j’ai aussi des vues sur la dernière étape, samedi, qui peut me convenir."