Hors délai l’an dernier, Van Baarle gagne Paris Roubaix: "Pourtant, je déteste les pavés !"

Deuxième du Tour des Flandres au début du mois, le coureur Ineos a remporté son premier monument. Avec la manière.

C'est la beauté du sport. Et surtout, de Paris-Roubaix. Arrivé complètement rincé et hors-délai l'année dernière lors d'une course de légende, Dylan Van Baarle (29 ans), a remporté, ce dimanche, le Paris-Roubaix le plus rapide de l'histoire (45,79km/h de moyenne).

Un grand écart qui lui a presque fait perdre le sens des réalités. "En arrivant sur le Vélodrome, j'ai d'abord vérifié que j'étais bien tout seul", sourit le coureur Ineos. "Avec les problèmes de communication qu'on a parfois dans le cyclisme, on ne sait jamais. Cela a été un moment très spécial à partager avec l'équipe."

Une équipe qui a fait la course dès le premier kilomètre, créant une bordure avant même le premier secteur pavé. "Mais ce n'était pas le plan au départ. On...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet