Mathieu van der Poel reprend sur la Course du raisin: "Aller au Mondial en tant que leader"

Le Néerlandais veut améliorer sa condition dans l'optique du Mondial.

La Rédaction (avec Belga)
Mathieu van der Poel reprend sur la Course du raisin: "Aller au Mondial en tant que leader"
©BELGA

Mathieu van der Poel retrouve la compétition à l'occasion de la Course du raison ce mercredi, dessinée autour d'Overijse. Le Néerlandais n'avait plus couru après son abandon sur les routes du Tour de France le 13 juillet dernier. Il reprend donc la compétition sans pression : "Après avoir pris du repos, j'ai à nouveau besoin de courir. C'est pour cela que je suis au départ", a expliqué le vainqueur du Tour des Flandres au départ de l'épreuve brabançonne, "et je veux également savoir où j'en suis. Ces dernières semaines, j'ai surtout travaillé en salle de musculation. Pendant deux semaines, j'ai travaillé ma base. je ne me suis pas encore entraîné intensivement. C'est ce que je vais essayer de faire en m'alignant en compétition."

S'il revient à peine, van der Poel est très motivé à l'idée de courir à nouveau. Assez pour jouer les premiers rôles ce mercredi ? "Je suis prêt à courir, c'est certain. Sinon, je ne serais pas ici malgré ma longue pause. J'ai hésité à reprendre au Tour d'Allemagne mais les étapes y étaient peut-être trop faciles. J'ai besoin de difficulté. Je ne suis pas encore au top de ma forme mais j'ai une grande envie."

Le Néerlandais garde surtout l'oeil sur ses objectifs de fin de saison et notamment le championnat du monde. "Je veux certainement être présent au Mondial en tant que leader. Le but est de construire la condition calmement jusqu'à ce moment", a-t-il pointé tout en se montrant prudent sur la forme qu'il pourra y afficher: "On analysera la situation semaine après semaine. Il n'y a pas beaucoup de courses prévues à mon programme mais celle-ci, je voulais la faire. Je vais améliorer ma condition avec de solides entraînements."

Une bonne course ce mercredi pourrait redonner le sourire au Néerlandais après un Tour de France très compliqué. Plus d'un mois après son abandon, il est revenu sur les raisons de cet échec : "C'est difficile de pointer un élément spécifique pour expliquer mon Tour compliqué, cela doit être une combinaison de plusieurs facteurs. J'étais fatigué après le Giro. J'ai continué à rouler malgré l'épuisement et je me suis ensuite rendu en stage à Livigno. C'était sans doute un peu trop et je n'étais pas prêt à cela. Le Tour a suivi et tout le monde sait comment ça s'est passé."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be