En théorie, le Tour de France devrait s'élancer le 29 août prochain de Nice mais seulement si les conditions sanitaires le permettent. Pour prévenir au maximum le risque de propagation du virus au sein de la caravane du Tour.

Pour ce faire, ASO, l'organisateur de la Grande Boucle, a annoncé plusieurs mesures qui seront mises en place durant les trois semaines de course pour protéger un maximum les coureurs de contamination.

Ainsi, un laboratoire itinérant, qui s'occupera uniquement des coureurs suivra le Tour de France durant trois semaines. De cette façon, les nouvelles infections seront évitées. De plus, des infirmiers urgentistes seront également présents pour pouvoir intervenir le plus rapidement possible en cas d'urgence.

Toutes les personnes accréditées devront se faire tester cinq jours avant le départ, de même que toutes les personnes présentes dans le Village Départ devront obligatoirement porter un masque. Le port du masque sera également obligatoire pour toutes les personnes voyageant en voiture, à plus d'une personne.

Les journalistes seront également soumis à des règles strictes et ne pourront plus accéder à la zone des bus pour interviewer les coureurs même après l'arrivée. Les coureurs qui devront passer en zone mixte (zone réservée aux journalistes pour poser leurs questions) ne se verront poser que deux questions par journaliste. Dans cette zone mixte, les journalistes seront placés dans des box, séparés des autres journalistes.