Des peines allant de 6 à 18 mois avec sursis
Le Tour en direct


REIMS Le procès des ex-dirigeants de l'ancienne équipe cycliste TVM a rendu ce mardi son verdict. Ceux-ci étaient accusés de dopage lors du Tour de France 1998. Des peines allant de 6 à 18 mois de prison, seront accompagnés d'amendes situées entre 60.000 et 480.000 FB. Cees Priem, l'ancien directeur sportif de l'équipe néerlandaise, principal instigateur de cette affaire, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et à 480.000 FB d'amende. Le docteur Andreï Mikhaïlov, médecin de l'équipe et responsable scientifique du dopage, a été condamné à 1 an de prison avec sursis et à 369.000 FB d'amende. Ce dernier a néanmoins reçu l'appui de son employeur actuel, l'équipe belge Collstrop-Palmans pour qui il travaille depuis 2 ans. 'Je connais les mérites de l'homme' a déclaré le directeur-sportif Hilaire Van Der Schueren. 'Selon moi, Andreï n'a pas la moindre responsabilité dans l'affaire TVM'. Quant à Ian Moors, soigneur de TVM, il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et à 60.000 FB d'amende. Les trois responsables ont trois jours pour faire appel. Par ailleurs, d'autres personnes ayant permis le passage douanier des produits dopant ont également été condamné à verser la somme de 390.000 FB. De plus, ils devront payer 1 franc symbolique de dommages et intérêt à la Fédération française de cyclisme (FFC), de même qu'à l'Union cycliste international (UCI).