Wout van Aert ne sera pas au départ des Strade Bianche, la course cycliste (WorldTour), dont la 14e édition doit en principe se dérouler samedi autour de Sienne.

L'équipe néerlandaise Jumbo-Visma, qui emploie notre compatriote, a renoncé à se rendre en Italie, par crainte du coronavirus. Elle ne disputera pas non plus le Grand Prix de l'Industrie et de l'Artisanat (1.Pro) programmé dimanche autour de Larciano.

"Cette décision a été prise sur avis médical, sur recommandation du ministère néerlandais des affaires étrangères et également pour des raisons sportives et pratiques", écrit l'équipe sur son site web. "Il y a de fortes chances que cette décision soit également prise pour les autres courses italiennes en mars. En attendant, nous attendons également un message du gouvernement italien".

"Nous savons que toute équipe se rendant en Italie se verra probablement interdire de courir dans un autre pays. Nous pensons au-delà des courses de ce week-end pour sauver une saison entière, pas une poignée de courses", peut-on lire dans un message commun de plusieurs équipes, dont Jumbo-Visma. "Nous sommes en contact étroit avec l'UCI qui va bientôt annoncer sa décision".

"Avec la direction de l'équipe, nous réfléchissons et voulons réagir en permanence dans l'intérêt de la santé et des conditions de travail de nos coureurs et de notre personnel. Cela signifie que nous ne voulons pas qu'ils doivent être mis en quarantaine dans un pays étranger. Nous devons envisager la question dans une perspective plus large que ces courses et prendre nos responsabilités dans l'intérêt des coureurs, du personnel et des fans", déclare le directeur de l'équipe, Richard Plugge.

Van Aert devait être le chef de file des Jumbo-Visma. Mike Teunissen, Paul Martens, Timo Roosen, Amund Jansen, Antwan Tolhoek et Chris Harper aurait dû accompagner notre compatriote sur les routes non asphaltées de Toscane.

Wout van Aert avait pris la 3e place l'année dernière à 27 secondes de Julian Alaphilippe vainqueur devant Jakob Fuglsang.

Mitchelton-Scott se retire jusqu'au 22 mars et sera absente à Paris-Nice et Milan-Sanremo

La formation cycliste Mitchelton-Scott a pris une mesure radicale au regard de l'épidémie de coronavirus qui touche actuellement l'Europe et plus particulièrement l'Italie. L'équipe a décidé de se retirer de toutes les courses jusqu'au 22 mars et ne participera donc pas aux rendez-vous italiens que sont les Strade Bianche, Tirreno-Adriatico et Milan-Sanremo. Mitchelton-Scott ne sera pas non plus au départ de Paris-Nice. "Après de longues discussions, l'équipe a pris la décision de retirer ses équipes pour la prochaine période de course, indépendamment des réglementations gouvernementales en vigueur", pouvait-on lire dans le communiqué, précisant que l'Union cycliste internationale avait été informée de la décision.

L'équipe manquera également le GP de l'Industrie chez les messieurs ainsi que les Strade Bianche, Trofeo Binda (Italie), la Nokere Koerse et le Tour de Drenthe chez les dames.

Groupama-FDJ renonce à trois courses italiennes, mais en raison d'un manque d'effectif

L'équipe cycliste Groupama-FDJ a annoncé dans un communiqué renoncer à prendre le départ de trois prochaines courses italiennes, pas à cause de l'épidémie de coronavirus qui touche l'Italie mais bien en raison d'un manque d'effectif.

"Notamment en raison de la période de quarantaine observée aux Émirats arabes unis", Groupama-FDJ ne prendra pas le départ des Strade Bianche, samedi, ni du GP de Larciano le lendemain, ni de Tirreno Adriatico du 11 au 17 mars, "faute d'effectifs suffisants (coureurs et staff)", précise le communiqué.

Plus tôt dans la journée, l'équipe Jumbo-Visma de Wout van Aert a annoncé avoir renoncé aux Strade Bianche alors que Mitchelton-Scott a décidé de se retirer de toutes les courses jusqu'au 22 mars et ne participera pas aux rendez-vous italiens que sont les Strade Bianche, Tirreno-Adriatico et Milan-Sanremo (21 mars). Mitchelton-Scott ne sera pas non plus au départ de Paris-Nice (8 au 15 mars) en raison de la propagation du coronavirus en Europe et plus particulièrement dans le Nord de l'Italie.

Jeudi dernier, le Tour des Émirats a été interrompu à deux étapes de sa conclusion à cause du coronavirus. Tous les coureurs et membres des équipes ont ensuite été testés pour détecter le virus et ont dû rester dans leurs hôtels. La plupart des équipes ont pu rentrer chez elles, mais, mercredi, six personnes - coureurs et non coureurs - ont été testées positives au coronavirus. Officiellement, il n'y a pas encore eu de nouvelles des personnes infectées, mais UAE Team Emirates, Cofidis, Groupama-FDJ et Gazprom, sont les seules quatre équipes encore en quarantaine dans leur hôtel à Dubaï.

Mitchelton-Scott a surtout avancé des arguments médicaux en citant leurs médecins. "Nous avons le devoir de protéger la santé et le bien-être de nos coureurs et du personnel. Nous n'avons pas d'emprise sur les mesures mises en place par les organisateurs des courses pour gérer les risques liés au Covid-19", a précisé le communiqué.

Plus tôt dans la journée, l'équipe Jumbo-Visma de Wout van Aert a annoncé avoir renoncé aux Strade Bianche.