Cyclisme

Le Néerlandais Wout Poels (Ineos) a remporté la 7e étape, l'étape-reine de l'édition 2019 du Critérium du Dauphiné (WorldTour) disputée samedi sur 133,5 km entre Saint-Genix-les-Villages et Les Sept Laux-Pipay avec trois cols de première catégorie et une arrivée au sommet de la montée de Pipay (hors-catégorie) à 1.561m d'altitude. 

Le Danois Jakob Fuglsang (Astana) endosse le maillot jaune au détriment du Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott).

Dans cette montée de Pipay (19 km, 6,9%), Wout Poels est allé chercher la victoire d'étape devant Jakob Fulsang qui prend la tête au général avec 8 secondes d'avance sur Adam Yates à la veille de l'arrivée. Troisième de l'étape, l'Allemand Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) monte sur le podium du jour. Au classement général, Dylan Teuns (Bahrain-Merida), 9e de l'étape devant Bjorg Lambrecht (Lotto Soudal) 10e, est 6e au à 32 secondes du nouveau leader.

Deux Belges, Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step) et Edward Theuns (Trek-Segafredo) ont fait partie de la première échappée de la journée rythmant le début d'étape comportant 22 coureurs dont le Français Julian Alaphilippe, vainqueur la veille, et le Néerlandais Lennard Hofstede (Jumbo-Visma). Ces deux derniers coureurs parviendront à s'extirper de ce groupe à la faveur du Col de l'Epine pour finalement compter plus d'une minute d'avance à 56 km de l'arrivée. Derrière, plusieurs coureurs ont rejoint le groupe des fuyards pour mener la chasse. Edward Theuns s'était lui relevé pour attendre le peloton.

A 40km du but, après avoir passé le Col du Granier, Hofstede s'est retrouvé seul devant malgré une chute sans gravité dans une descente quelques minutes plus tôt. Les cartes ont été remêlées ensuite au moment d'aborder la dernière ascension de la journée que Gianni Moscon (Ineos), Mikaël Chérel (AG2R-La Mondiale), Alexey Lutsenko (Astana), Jesper Hansen (Cofidis) et Michael Woods (EF Education First) entamaient en tête, rejoints plus loin par Jack Haigh (Mitchelton-Scott), Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe) et Rob Power (Sunweb).

Movistar a mené la chasse alors que les organisateurs s'affairaient sur la ligne d'arrivée pour évacuer une marre d'eau inondant entièrement la chaussée à 50m de la ligne. Le Polonais Michal Kwiatkowski a contre-attaqué sous un gros orage à dix kilomètres du sommet pour former un trio avec Lutsenko et Woods, repris cependant à 4 kilomètres du but. Fuglsang et Buchmann ont repris les devants poursuivis par Wout Poels qui coiffait les deux hommes sur la ligne. Le Danois, vainqueur du Dauphiné en 2017, faisait aussi la bonne opération du jour.

Tom Dumoulin (Sunweb) n'avait lui pas pris le départ, par mesure de prudence pour son genou alors que le Néerlandais espérait pouvoir se tester sur l'étape du jour.

Dimanche, une dernière étape de 113,5 km, courte mais bosselée aussi, emmènera le peloton de Cluses à Champéry, avec au programme 7 cols à gravir dont deux de premières catégorie (le Col du Corbier et la Côte des Rives) pour finir avec la Montée de Champéry (3e catégorie) à 1.046 m d'altitude encore.