Le champion de Belgique dédie son succès à son épouse qui vient de lui donner une fille

NAMUR Axel Merckx ne gagne pas souvent - assurément moins souvent que papa - mais lorsque c'est le cas, le spectacle est toujours au rendez-vous. Alors que le Tour d'Italie, où il s'imposa dans une étape l'an passé (ce fut peut-être le déclic pour la suite) se déroule sans lui, le champion de Belgique a remporté jeudi de jolie manière le Grand Prix de Wallonie. A deux kilomètres du but, en pleine ascension de la côte de la Citadelle de Namur, Axel a distancé, définitivement mais non sans mal son dernier adversaire, Tom Stremersch, filant vers une victoire qui n'est que la deuxième de l'actuelle saison.
Vainqueur de la Ronde d'Aix - un critérium - Axel a été perturbé dans sa préparation printanière par une mauvaise chute en février. Il a ainsi loupé ses classiques préférées, se contentant d'une place trop modeste pour ses ambitions à Liège-Bastogne-Liège. Il est, désormais, revenu au top ainsi qu'en témoigne son succès à Namur.
Axel Merckx a, en réalité, fait la course en tête, suivant en cela l'exemple de qui l'on sait. Il était dans le coup dès la première attaque, puis encore dans l'assaut placé à 60 km du but. Il était avec les meilleurs à 20 km de l'arrivée et ce fut encore lui qui plaça le démarrage décisif auquel seul le très accrocheur Tom Stremersch parvint à répliquer. Les deux hommes ont alors unis leurs efforts pour faire la différence par rapport à leurs anciens compagnons. Malgré une ultime tentative de Serge Baguet, le tandem est demeuré hors d'atteinte, puis, parce qu'il voulait vraiment ce GP de Wallonie, Axel a planté le courageux Stremersch s'envolant vers un succès qu'il a d'emblé dédié à son épouse. "Depuis que j'ai assisté à l'accouchement, j'ai promis à ma femme de ne plus jamais me plaindre d'avoir mal aux jambes. Je sais désormais ce qu'elle a souffert pour m'offrir notre petite fille !" a confié Axel qui a embrassé son alliance au moment de franchir la ligne d'arrivée...

Le classement:
1. Axel Merckx (Bel/Domo-Farm Frites)
les 196 km en 4h34 (moyenne: 42 km/h)
2. Tom Stremersch (Bel) à 0:04
3. Scott Sunderland (Aus) 0:50
4. Serge Baguet (Bel) 0:52
5. Win Vansevenant (Bel) 1:00
6. Eddy Lembo (Fra) 1:05
7. Steven Kleyen (Bel) 1:16
8. Sébastien Demarbaix (Bel) 1:25
9. Pieter Vries (P-B) 1:40
10. Chris Peers (Bel) m.t.
11. David Debremaecker (Bel) m.t.
12. Guennadi Mikhailov (Rus) m.t.
13. Christophe Bassons (Fra) 2:20
14. Bostjan Mervar (Slo) m.t.
15. Samuel Plouhinec (Fra) m.t.
16. Marc Chanoine (Bel) m.t.
17. Marc Streel (Bel) m.t.
18. Guido Trentin (Ita) 2:20
19. Andy Flickinger (Fra) m.t.
20. Nicola Vogondy (Fra) m.t.
21. Reto Bergmann (Sui) m.t.
22. Dave Bruylandts (Bel) m.t.
23. Daniel Atienza (Esp) 2:36
24. Ludovic Capelle (Bel) 3:00
25. Henk Vogels (Aus) 5:40
26. Hendrik Van Dijck (Bel) 7:50
27. Thierry De Groote (Bel) m.t.
28. Tom Desmet (Bel) m.t.
29. Arnaud Pretot (Fra) m.t.
30. Alexandre Chouffe (Fra) m.t.
31. Sébastien Talabardon (Fra) m.t.
32. Peter Farazijn (Bel) m.t.
33. Nicolas Fritsch (Fra) m.t.
34. Martin Derganc (Slo) m.t.
35. Steve De Wolf (Bel) m.t.
36. Stéphane Auge (Fra) m.t.
37. Branko Filip (Slo) m.t.
38. Paul Van Hyfte (Bel) m.t.
39. Koos Moerenhout (P-B) m.t.
40. Kurt Van De Wouwer (Bel) m.t.
41. Renaud Boxus (Bel) m.t.
42. Marcus Ljungqvist (Suè) 10:50
43. Sébastien Mattozza (Bel) 11:02
(131 partants - 43 classés)

GP de la Montagne
1. Martin Derganc (Slo) 16 points
2. Daniel Atienza (Esp) 6
3. Axel Merckx (Bel) 5
4. Arturas Kasputis (Lit) 5