Organisateurs, équipes et coureurs ont reçu des consignes spécifiques de la part de la Ligue nationale de cyclisme française.

En marge des mesures de précaution (se laver les mains plusieurs fois par jour, utiliser des mouchoirs à usage unique, tousser dans son coude, éviter de partager couverts et verre à table…) édictées par le gouvernement français, la Ligue nationale de cyclisme a rédigé une série de consignes à l’égard des différents acteurs de Paris-Nice de manière à minimiser les risques liés à l’épidémie de coronavirus.

À l’attention des organisateurs

Principales occasions des rassemblements populaires sur les courses cyclistes, les présentations des coureurs au public ainsi que les cérémonies protocolaires sont les moments les plus délicats quant au risque potentiel de transmission. Il est donc demandé aux organisateurs de faire en sorte qu’aucun enfant n’accompagne les coureurs sur le podium de départ, où plusieurs stylos seront mis à la disposition des coureurs afin que ceux-ci ne rentrent pas en contact avec le même instrument d’écriture pour la signature de la feuille des engagés. Le public sera également maintenu à une distance plus importante du podium qu’habituellement et sera encadré par un personnel de sécurité équipe de gants.

Lors de la cérémonie protocolaire, une attention toute particulière sera portée aux différents trophées afin que ceux-ci ne passent pas par d’innombrables mains. Ils ne seront par ailleurs pas accompagnés par la remise du traditionnel bouquet de fleurs et aucune miss ne sera présente sur le podium, sur lequel les poignées de mains et embrassades seront à proscrire. Il est également demandé de maintenir une distance plus importante entre les journalistes et les coureurs lors des interviews.

À l’attention des équipes

Les équipes seront, cette année, dispersées dans de plus nombreux hôtels, où les repas devront être servis à table plutôt que lors de buffets. Les formations sont appelées à ne rien distribuer au public (bidons, cartes coureurs…) et à mettre à la disposition de tout leur personnel des solutions hydroalcooliques. Le public devra être maintenu à distance du matériel (vélo sur les galeries, etc.) et les coureurs sont invités à rester dans le bus de leur formation le plus longtemps possible sur les lieux de départ et d’arrivée.

À l’attention des coureurs

Il est demandé aux coureurs de ne pas signer d’autographes et de ne pas poser pour des selfies. La Ligue nationale de cyclisme les invite également à ne rien accepter de la part du public et à ne plus serrer la main de leurs équipiers, des membres du staff ou de leurs adversaires. Pour ouvrir les portes ou appeler l’ascenseur, il leur est demandé de faire usage de leur coude.