La plateforme Zwift s’est à nouveau distinguée ce week-end, quelques jours après la tenue des premiers championnats du monde eSport de cyclisme. La société californienne a en effet permis à deux de ses utilisateurs, une femme et un homme, d’obtenir un contrat professionnel. Cette opportunité a été offerte aux 125 000 athlètes ayant suivi le programme d’entraînement de la Zwift Academy. Ils n’étaient plus que dix, cinq femmes et cinq hommes, à se confronter en finale du 13 au 19 décembre lors d’une batterie de tests.

L’Australienne Neve Bradbury, 18 ans, portera ainsi les couleurs de Canyon Sram Racing pour la saison 2021 et roulera notamment aux côtés de Chloe Dygert, la championne du monde du contre-la-montre 2019. Chez les hommes, Jay Vine est parvenu à vaincre une concurrence féroce, notamment incarnée par le Belge Lionel Vujasin. L’Australien de 25 ans, qui portait cette année les couleurs de la modeste formation continentale Nero, va intégrer l’équipe Alpecin - Fenix de Mathieu Van der Poel. "Je suis assez extatique pour être honnête. Je ne trouve pas les mots, je ne pensais pas que cela allait arriver cette année. C’est tout simplement incroyable", s’est réjoui Jay Vine.

L’Australien va donc ouvrir une nouvelle voie, celle des coureurs ayant intégré le monde professionnel via le cyclisme virtuel. Avec le rêve de réussir aussi bien que le sauteur à skis Primoz Roglic ou l’athlète Michael Woods, qui ont eux aussi emprunté des chemins peu conventionnels avant de devenir des cadors sur la route.