Cyclisme: Mario Cipollini signe son 31e succès d'étape au Giro

Cyclisme

J.G.

Publié le

Le sprinter italien a largement dominé un nouveau sprint massif

RIETI - Dario Frigo est toujours en rose, Mario Cipollini est toujours Il magnifico. Au terme d'un nouveau sprint massif, Super Mario a ponctué d'éclatante manière le travail de ses équipiers de la Saeco, dominant tous ses adversaires dans le sprint, dont le double vainqueur allemand, Hondo et Strazzer. Pourtant, à proximité du but, Cipollini semblait s'être laissé enfermé au contraire de Jeroen Blijlevens que l'équipe Lotto avait, elle aussi, remarquablement piloté jusqu'en vue de l'explication finale. Mais le solide athlète transalpin s'est aisément dégagé - il a même fait le ménage s'aidant de la main - il a remonté un à un tous ses rivaux, alors qu'au plus mauvais moment, Blijlevens se retrouvait englué dans la masse. Malgré Hondo qui visait une troisième victoire, Mario, sprintant pleine piste, a triomphé, ajoutant un 31e succès dans le Giro à son impressionnant palmarès.
Dans le Tour de France, son compteur restera à douze, son équipe, on l'a regretté déjà, ayant été exclue par les organisateurs, tout comme celle de Pantani. Une décision que Cipollini a amèrement déploré. Il voulait témoigner dans ce Giro qu'il n'était pas un sprinter vieillissant, comme certains le prétendent. Il y est parvenu à Rietti...
Faut-il ajouter que l'étape s'est déroulée au petit trot jusqu'en vue de l'arrivée. Mais lorsque le rythme s'accéléra, Quaranta, le vainqueur de la veille, fut distancé dans un long faux-plat. Quant au leader Frigo, on se doute qu'il ne fut jamais mise en difficulté.

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info