La saison cycliste bat son plein en cette fin de mois de septembre. Le Tour de France, les classiques italiennes et le championnat du monde ont déjà eu lieu mais il reste encore un beau programme de courses avant la fin de cette saison particulière avec les classiques printanières... replacées en ce mois d'octobre, le Tour d'Italie et le Tour d'Espagne. Autant d'occasions pour les coureurs de se mettre en évidence.

Pour bon nombre d'entre eux, cette fin de saison est primordiale pour tenter de convaincre l'une ou l'autre équipe de leur offrir un contrat en vue de la saison prochaine. Ce matin, on apprenait ainsi de nos confrères flamands du Nieuwsblad et du Laatste Nieuws que dix coureurs de la formation Lotto Soudal ne devraient pas être prolongés pour la saison prochaine et peuvent se chercher un nouvel employeur : Jelle Wallays, Tosh Van der Sande, Rémy Mertz, Nikolas Maes, Sander Armée, Tomasz Marczynski, Adam Hansen, Brian Van Goethem, Rasmus Iversen et Jonathan Dibben.

Ces coureurs se retrouvent donc sur le marché des transferts. Et les places seront chères dans les équipes professionnelles car plusieurs formations voient leur existence menacée la saison prochaine.

C'est le cas de l'équipe CCC. On sait depuis le mois de mars et l'interruption des courses cyclistes, que le sponsor principal de l'équipe de Jim Ochowicz ne prolongerait pas l'aventure au-delà de la fin de saison. Depuis lors le manager américain est à la rechercher d'un nouveau sponsor principal capable de mettre sur la table le budget nécessaire pour maintenir une équipe cycliste au sein du WorldTour. En vain jusqu'à présent. Dès lors, de nombreux coureurs, pour certains qui disposaient encore d'un contrat pour la saison prochaine, ont déjà trouvé un nouvel employeur : Greg Van Avermaet, Gijs Van Hoecke et Michael Schär (vers Ag2r Citroën Team), Nathan Van Hooydonck (Team Jumbo-Visma), Matteo Trentin (UAE Team Emirates), Fausto Masnada (qui a rejoint l'équipe Deceuninck-Quick Step avec effet immédiat dès la mi-août), Alessandro De Marchi et Patrick Bevin (Israel Start-Up Nation) et Szymin Sajnok (Cofidis). Déjà neuf départs du côté de la formation polonaise alors que dans le même temps, aucune arrivée n'a été annoncée.

Si la fin de l'équipe CCC était attendue depuis quelques mois déjà, même s'il elle n'est pas encore définitive officiellement, on apprenait ce mardi que la formation NTT Pro Cycling se retrouvait dans la même situation. L'équipe sud-africaine voit son sponsor principal, l'opérateur japonais NTT, ne pas renouveler son contrat et se trouve, dès lors, activement à la recherche d'un nouveau partenaire principal. En attendant, 24 des 29 coureurs de l'équipe arrivent en fin de contrat à la fin de la saison, et même les cinq coureurs possédant un contrat pour la saison prochaine (dont le Belge Victor Campenaerts) ont reçu l'autorisation de se trouver une nouvelle équipe pour l'an prochain.

Avec la disparition probable de ces deux équipes, c'est environ 60 coureurs qui se retrouvent d'un coup sur le marché des transferts. D'autant que dans l'autre sens, aucune équipe n'a vu le jour pour les remplacer que ce soit au plus haut niveau ou au niveau inférieur. Sans compter que de nombreuses équipes offrent des contrats à des néo-professionnels, limitant encore le nombre de places parmi les coureurs présents.

Ils seront donc une nouvelle fois nombreux à ne pas recevoir de contrat pour la saison prochaine et à rester sur le carreau. Et on peut s'estimer heureux qu'une grande partie du calendrier 2020 ait pu être sauvée...