Alors que le Tour de France vient de se terminer, les autres courses devant se tenir en France dans les prochaines semaines ne sont pas encore certaines d'avoir lieu. Après un report au 25 octobre prochain, Paris-Roubaix pourrait finalement être annulé si l’on en croit les propos du préfet des Hauts-de-France.

Interrogé par nos confrères de France Bleu Nord, Michel Lalande s’est montré très prudent concernant la tenue de la Reine des Classiques en raison de la résurgence du covid-19 sur le territoire français. "L’organisation de la course est remise en question. Le Tour de France a eu lieu. J'imagine que les gestes sanitaires sont étudiés également pour Paris-Roubaix. Et je le dis en tant que préfet de Région, je rencontrerai bientôt les organisateurs pour voir quelle position on prend dans un contexte de circulation du virus renforcée par rapport au Tour de France, quelle position prendre pour Paris-Roubaix", a-t-il expliqué alors que le département du Nord et plus précisément la métropole lilloise dont fait partie la ville de Roubaix se trouvent actuellement en "alerte renforcée".

"Ce qui est en jeu, ne nous trompons pas de débat, c’est de réduire la circulation du virus. Il s’agit de faire en sorte qu’on restreigne la circulation du virus pour qu’on évite la catastrophe qui s’annonce, c’est à dire un nouveau confinement", a ajouté Michel Lalande faisant référence aux grands rassemblements de masse constatés lors du dernier Tour de France et qui pourraient se reproduire à l'occasion de l'Enfer du Nord notamment sur les différents secteurs pavés. 

Une solution intermédiaire, interdisant l'accès aux secteurs pavés sur le parcours pourrait également être prise pour que la course ait quand même lieu cette année.