Après un début de saison compliqué, notamment à cause d'un test positif au coronavirus, Peter Sagan s'aligne pour la deuxième fois consécutive sur le Tour d'Italie. Il y a sept mois, le Slovaque avait systématiquement buté sur un super Arnaud Démare au sprint mais s'était imposé en solitaire sur la 10e étape à Tortoreto. Cette année également, l'ancien champion du monde compte s'illustrer en tentant de remporter plusieurs étapes : "C'est l'objectif prioritaire. Et si cela fonctionne, je pourrai penser au maillot ciclamen du classement par points. Je ne saurai qu'après la première semaine de course si je peux lutter pour ce maillot."

Avec une victoire d'étape sur le Tour de Catalogne et une, plus récemment sur le Tour de Romandie, Sagan se présente au départ du Giro dans de meilleures dispositions que l'année dernière : "La situation est différente, la préparation a été plus traditionnelle malgré le covid", a-t-il expliqué, "cela ne veut pas dire que je suis relax. La condition est bonne. Mon infection au covid est derrière moi et j'ai une bonne préparation derrière le dos."

Comme c'est la première fois de sa carrière qu'il participe au Giro à ses dates traditionnelles, le coureur de l'équipe Bora-Hansgrohe ne connait pas encore son programme pour la suite de la saison, et une absence au Tour de France n'est pas exclue : "Nous prendrons cette décision après le Giro seulement. Il y a aussi les Jeux olympiques, le championnat du monde et Paris-Roubaix en fin de saison."