Au Tour Méditerranéen, Frank a surtout évité de se mettre dans le rouge

MARSEILLE En s'engageant sur la 29e édition du Tour Méditerranéen, Frank Vandenbroucke savait qu'il n'avait aucune chance de se mêler au succès final - lui qui s'imposa dans cette épreuve en 1996 -, voire de faire main basse sur une étape comme il le fit à Notre-Dame de la Garde en 1994, soit à 19 ans, lors de sa première année professionnelle. Non, ce qui importait surtout à VDB, c'était de poursuivre son processus de retour vers le sommet sans brûler bêtement les étapes.

Alors, tandis que Michele Bartoli voguait aux cimes de la course et que les Italiens enfilaient les succès d'étapes à gogo, Bimbo composait avec des éléments, disons, plus terre à terre pour l'heure. C'est dans cette optique qu'il faut lire, par conséquent, sa 32e place finale. `Je n'ai pas essayé de forcer les choses pour le simple plaisir de le faire, fait noter l'intéressé. Samedi, par exemple, dans l'ascension du mont Faron, il ne me semblait pas opportun de faire à fond la montée pour éventuellement décrocher une place d'honneur. Cela n'aurait pas servi à grand-chose. Avec les membres de l'équipe, il a bien été spécifié un retour progressif et, dès lors, se mettre dans le rouge sur le Tour Méditerranéen n'aurait ressemblé à rien.´

Les jambes, elles, ne l'ont pas martyrisé. Même lors de l'ultime étape, dimanche, elles ont suivi le rythme, plutôt élevé, sans donner l'impression de fléchir. `Je ferai tout pour débarquer sur le Circuit Het Volk et Kuurne-Bruxelles-Kuurne avec une condition sensiblement meilleure encore...´

Une condition que Frank Vandenbroucke s'est promis de peaufiner le week-end prochain, toujours en France, où l'attendent deux courses idéales - le Tour du Haut-Var et la Classic Haribo - pour compenser encore le retard qu'il accuse vis-à-vis des gros bras actuels du peloton. `Mais quant à savoir si je serai ou non en mesure de rivaliser avec les meilleurs pendant les classiques printanières, il faudra peut-être attendre la fin de Tirreno-Adriatico´, fait-il encore savoir.

On suivra tout cela avec la plus grande attention...