Hamme et Hooghereide, une double répétition générale en vue du Mondial

Hamme, samedi, et Hoogerheide, dimanche, vont servir d’ultimes tests pour les candidats aux Mondiaux, courus le prochain week-end.

Hamme et Hooghereide, une double répétition générale en vue du Mondial
©BELGA

C’est un week-end chargé qui attend les cyclo-crossmans cette semaine. Avant de s’envoler lundi pour les États-Unis, où auront lieu les 29 et 30 janvier les championnats du monde, deux belles épreuves les attendent. Après un week-end boudé par plusieurs spécialistes (surtout chez les dames) qui avaient préféré prolonger leur stage respectif sous le soleil espagnol, plutôt que de faire le voyage vers la Normandie et Flamanville, ceux qui espèrent briller dans les épreuves arc-en-ciel à Fayetteville, en Arkansas, seront cette fois au départ d’au moins une des deux courses.

Samedi, la 6e des 8 étapes du Trophée X2O Salles de Bains a lieu à Hamme, au Pays de Waes. Le lendemain, c’est juste de l’autre côté de la frontière néerlandaise, à Hoogerheide, que se disputera la 15e et ultime manche de la Coupe du monde. Si Lucinda Brand et Eli Iserbyt sont assurés de remporter ce principal challenge de régularité de la saison, le Trophée X20 (Soudal Ladies Trophy dans sa version féminine) n’est pas encore joué, alors qu’il restera deux manches ensuite, à Lille (6 février) et à Bruxelles (le 13).

Toon Aerts possède un bel avantage de 4:12 sur Eli Iserbyt et de 7:32 sur Michael Vanthournehout, alors que chez les dames, l’écart entre Denise Betsema et Lucinda Brand est tombé à deux secondes après le cross d’Herentals. Chez les messieurs, le Flandriencross de Hamme connaîtra un nouveau vainqueur, les deux seuls anciens lauréats encore en activité, Wout van Aert (deux fois gagnant) et Mathieu van der Poel (à cinq reprises) sont en effet absents. Le circuit rapide et très technique a été rendu très glissant et boueux. Les organisateurs ont même dû modifier le parcours traditionnel car une partie se trouvait sous 30 cm d’eau.

De retour après deux semaines passées à Majorque avec Ineos, Tom Pidcock espère réaliser le doublé, mais, pour lui comme pour les autres, les lendemains de stage et d’intenses périodes d’entraînement sont parfois difficiles, voire indigestes. À Hamme, le Britannique devra faire face à un solide quatuor belge constitué d’Iserbyt, Aerts, Vanthourenhout et Laurens Sweeck, dont la forme va crescendo. À Hoogerheide, où le tracé est aussi très rapide, Quinten Hermans et Lars van der Haar, le seul coureur présent à avoir déjà gagné le G.P. Adrie van der Poel (en 2017), compléteront le plateau de la veille et s’inscrivent eux aussi parmi les favoris à la victoire.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be