Le retour très attendu de Wout van Aert: "Ce que j'ai fait l'an dernier ne doit pas être considéré comme normal"

De retour dans les labourés dimanche dans le cadre de la 8e des 14 épreuves de la Coupe du monde de cyclocross à Anvers, Wout van Aert a avoué que cela commençait à le "démanger", mais a aussi insisté sur le fait que ce qu'il a fait l'an dernier "ne doit pas être considéré comme normal".

Van Aert trapt op 4 december veldritseizoen op gang in Antwerpen
Van Aert ©BELGA

L'Anversois revient ainsi à la compétition après deux mois d'absence, mais a estimé que son niveau n'était pas aussi élevé que lors de sa reprise l'an dernier où il s'était d'emblée imposé à Boom.

"Après les championnats du monde (sur route le 25 septembre en Australie, ndlr), j'ai pris un peu de repos. Les premiers cross cette saison venaient trop tôt pour moi. Il ne faut pas recommencer trop vite. Mais dimanche, je trouve que c'est le bon moment", a expliqué Wout van Aert vendredi sur le site de son équipe Jumbo-Visma. "J'ai regardé les derniers cross et cela commence à me démanger".

Dimanche à Anvers, Wout van Aert retrouvera le Néerlandais Mathieu van der Poel, victorieux chez lui à Hulst pour sa rentrée dimanche dernier, et le Britannique Tom Pidcock, le champion du monde de cyclocross en titre. "L'an dernier, j'étais vraiment bon et les gens attendent la même chose cette fois. Mais ce que j'ai fait l'an dernier ne doit pas être considéré comme normal. Je ne me mets aucune pression, je veux courir avec beaucoup plus de plaisir que les autres années où la pression de gagner était trop grande".

Le dernier cyclocross de Wout van Aert lors de son titre de champion de Belgique à Middelkerke le 9 janvier, remportant alors la 9e de ses dix courses.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be