Cette fois, la (grosse) chute de Mathieu van der Poel pourrait laisser des traces (VIDEO)

Tombé lourdement au cyclo-cross de Boom, le Néerlandais a mis de longues secondes avant de repartir.

 van der Poel n’a pas mis longtemps pour retrouver la plus haute marche du podium: première course et premier succès pour le Néerlandais.
Mathieu van der Poel a repris le cyclo-cross avec un peu trop d'enthousiasme... ©Photo News

Vainqueur à Hulst le week-end dernier pour son retour à la compétition, Mathieu van der Poel était en confiance au départ de la manche de Superprestige à Boom, ce samedi. “Je dois être dans mon fauteuil dans une heure pour voir le match”, lâchait-il à quelques minutes du départ programmé à 15h10, en référence au huitième de finale de Coupe du monde entre les Pays-Bas et les Etats-Unis.

Ses plans sont tombés à l’eau dès le premier tour, lorsqu’il faisait le forcing avec Tom Pidcock pour distancer tous ses autres concurrents. Un virage mal négocié sur des pavés pourtant secs et voilà que le Néerlandais tombait pour la troisième fois de la saison, déjà, après deux chutes qui ne l’avaient pas empêché de gagner à Hulst.

Cette fois, la culbute semblait plus embêtante. Resté au sol quelques secondes, van der Poel a perdu beaucoup de temps dans le tour suivant, montant la plupart des talus à pied mais s’entêtant à ne pas abandonner (il terminera 13e à trois minutes du vainqueur, Tom Pidcock), sans doute avec l’idée de travailler sa condition à défaut de jouer la victoire.

Le retour de la tête brûlée ?

Le leader de la formation Alpecin ne s’en cache pas : il est mort de faim en plus d’être, déjà, en grande condition. Son hiver très raccourci la saison dernière fait qu’il a plus envie que jamais de performer dans les labourés. Auteur d’un départ canon à Hulst, avec des trajectoires spectaculaires, van der Poel avait donc déjà commis deux fautes le week-end dernier.

Des fautes qui auraient dû calmer l’intéressé, dont on sait que l’instinct prend parfois le dessus sur la raison. Comme lorsqu’il attaquait à tout-va sur la route, se lançant dans des raids solitaires insensés sur ses premières classiques.

On aurait pourtant cru que ses nombreux problèmes physiques de la saison écoulée le pousseraient à devenir un peu plus prudent…

HULST, THE NETHERLANDS - NOVEMBER 27 :  Van Der Poel Mathieu (NED) of Alpecin - Deceuninck pictured during the 7th leg of the World Cup Cyclocross 2022-2023 in Hulst, The Netherlands, 27/11/2022 ( Photo by Gregory Van Gansen / Photo News
Le Néerlandais était déjà parti à la faute, à Hulst. ©GVG

Pidcock en profite et s'impose

Sans surprise, Tom Pidcock a profité de la chute de van der Poel pour remporter sa deuxième victoire de la saison. Le Britannique a devancé Lars Van der Haar et Elie Iserbyt après un long solo.

Lars van der Haar revient à la hauteur de Laurens Sweeck (5e derrière Vanthourenhout) au classement du Superprestige.

La surprise Van Alphen chez les dames

Aniek Van Alphen a remporté la quatrième des huit manches du Superprestige de cyclo-cross, samedi à Boom sur un parcours quelque peu renouvelé, s'imposant au sprint devant Denise Betsema.

Shirin Van Anrooij a pris la 3e place à l'issue des 16,3 km au programme complétant un podium à nouveau entièrement aux couleurs des Pays-Bas. La Hongroise Kata Blanka Vas est 4e.

Victorieuse des deux dernières étapes du Superprestige, la Néerlandaise Ceylin Carmen del Alvarado a dû se contenter de la 7e place, laissant le leadership à Betsema, lauréate de l'épreuve d'ouverture à Ruddervoorde. Van Alphen, 23 ans, signe sa première victoire dans une épreuve d'un challenge de la régularité.

Victime d'un refroidissement ces derniers jours, la Néerlandaise Lucinda Brand a jeté l'éponge après deux tours à peine.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be