Les images des chutes à répétition de Toon Aerts sont encore dans toutes les mémoires. Alors que le Belge menait la vie dure à Mathieu Van der Poel, il était tombé à plusieurs reprises lors du cyclocross de Namur 2019. Sa dernière chute, dans le final, dans la nouvelle descente transformée en grande glissade de boue par une pluie incessante, avait été lourde de conséquences, puisqu’il s’était fracturé plusieurs côtes. En lutte pour le podium juste derrière le duo de tête, Tom Pidcock était tombé au même endroit. Qui ne sera plus sur le parcours de l’édition 2020.

"Nous avons décidé de modifier ce passage , confirme Erwin Vervecken. Ce n’était pas spécialement dangereux, mais la pluie nous avait obligés de placer un collaborateur, pour y remettre du sable entre chaque tour. Cela avait été beaucoup de travail avant l’épreuve, mais aussi après, pour retirer ce sable. Nous avions envisagé de maintenir ce passage en construisant une structure, mais c’était complexe à mettre en place. Nous avons préféré choisir une nouvelle descente. Qui sera dans la prairie du dévers. Pour atteindre cette nouvelle descente, sur laquelle il faudra être vigilant, le circuit va passer par une nouvelle montée assez difficile. La montée avec les pavés de la route des canons sera donc plus courte, avec cent à cent cinquante mètres en moins, mais les coureurs ne vont pas s’en plaindre : ce parcours est déjà assez dur comme ça !"