Laurens Sweeck remettra son titre en jeu, ce dimanche. Au bout d’un bail d’un an en tricolore qui n’a pas été idéal pour lui, avec le coronavirus et des épreuves sans public. Il n’a donc pas pu pleinement en profiter. En difficulté ces dernières semaines, il ne s’estime pas favori pour la victoire, dimanche. Son coéquipier Eli Iserbyt n’est pas non plus au mieux après sa lourde chute à Zolder, tandis que Michaël Vanthourenhout sera un solide concurrent, comme Toon Aerts.

"Je me considère comme un outsider", commente Michaël Vanthourenhout, qui a franchi un cap cette saison, avec ses victoires à Merksplas et surtout à la Coupe du monde de Tabor. Il sera en terrain connu, dimanche, à Meulebeke, puisqu’il y avait gagné il y a un an, sur une épreuve, alors, de catégorie 2. "Mais le tracé de ce championnat sera un peu différent. Il sera très technique. J’aborde ce rendez-vous sans stress, comme une autre épreuve. Ma saison a été belle jusqu’à présent. Mais je ne suis plus aussi bien en jambes que lors du mois de novembre, même si je reste dans le coup."

Pour ce dimanche, il ne pointe qu’un seul favori : Wout Van Aert. "Il s’agira d’essayer de le suivre le plus longtemps possible, explique-t-il. Et on verra ce qu’il arrive."