Menacés en raison de l’apparition du variant sud-africain du coronavirus à Ostende la semaine dernière, les championnats du monde de cyclo-cross devraient bel et bien pouvoir se dérouler ce week-end à la Côte.

"Les chiffres ne sont pas aussi inquiétants que ce que nous avions un temps imaginé, a précisé Bart Tommelein, le bourgmestre de la cité côtière. Il ne s’agit donc pas d’une épidémié massive. La situation est réévaluée de manière régulière mais après une réunion avec le ministre flamand des Sports et l’UCI nous sommes confiants dans le fait que les épreuves pourront se dérouler ces samedi et dimanche."

Une série de mesures drastiques viendront durcir un peu plus le protocole de mise depuis l’ouverture de la saison dans les labourés.

"L’accès au site sera extrêmement surveillé et seuls les gens indispensables au bon déroulement de ce Mondial y auront accès, a commenté Tommelein. Les listes seront scrupuleusement analysées et étudiées et tout le monde devra présenter un test négatif pour pouvoir accéder au circuit. La police veillera également à ce que les abords du circuit tracé sur la sable ne soit pas accessibles sur la digue. J’en appelle au bon sens de tous les amateurs de cette discipline : restez chez vous et regardez la course à la télé."