Cyclo-cross

Mathieu van der Poel n'a pas eu de concurrence samedi lors du cyclocross de Lille (province d'Anvers). 

"J'ai l'impression que je n'ai plus vraiment de super jambes mais c'était déjà mieux qu'à Maldegem mercredi dernier", a prétendu le champion du monde. Van der Poel n'avait pas l'intention de se porter en tête si tôt. "Je voulais juste remporter le classement intermédiaire du Toyo Tires Sprint. J'avais un point de retard et j'avais encore une chance de le gagner", a raconté le Néerlandais, qui a empoché 2.500 euros. "J'ai donc accéléré et j'ai immédiatement creusé un petit écart. Alors on n'attend pas, bien sûr. Ne soyons pas stupides. C'est aussi beaucoup d'argent pour moi. Tu peux faire beaucoup de choses amusantes avec ça. Alors oui, j'ai voulu pour une fois rouler vite devant. Bien sûr, pourquoi pas? "

En plus de la victoire du jour, il remporte également la victoire finale du Trophée des AP Assurances d'un montant de 30.000 euros. "C'est aussi beaucoup d'argent et chaque coureur aime le gagner. Bien qu'après le Koppenberg, je ne pensais pas que c'était encore possible. Le Cross du Flandrien à Hamme a été le tournant et j'ai continué à me battre pour cela. Au final, je gagne avec beaucoup d'avance, malgré cet incroyable jour sans."

Même une chute n'a pas empêché van der Poel de gagner. "Il n'était pas question de prendre des risques à cet endroit. Je n'étais tout simplement pas assez concentré. J'ai commencé à bouger, j'ai continué à bouger et je me suis soudainement retrouvé au sol. Sans trop d'ennuis, mais cette stupide chute m'a réveillé."

Il ne souffre cependant pas de décompression post-Mondial. "Bien sûr, c'était une semaine bizarre parce qu'il faut vivre un peu, aller de l'un à l'autre. Ce qui fait que l'on s'entraîne et que l'on se repose moins. Mais je reste concentré surtout parce que j'ai encore des classements à défendre et qu'après, un programme chargé sur la route m'attend", a conclu van der Poel.