Cyclo-cross Mathieu van der Poel reprend les cyclocross ce dimanche.

Il n’a été absent qu’un peu plus de trois semaines. Mais cela a semblé une éternité à une partie des fans de cyclocross. Mathieu Van der Poel disputait encore le 6 octobre la DH Famenne Ardenne Classic, qu’il avait animée avec son incontournable panache. Mais il ne fera que sa première épreuve de cyclo-cross de la saison 2019-2020 ce dimanche, à Ruddervoorde.

Ce dimanche, pour la quatrième manche du Superprestige, le talentueux touche-à-tout sera attendu au tournant. Notamment par Eli Iserbyt, l’homme fort de ce début de saison, qui a pris une autre dimension mais qui veut un point de comparaison par rapport au Néerlandais, la référence de cette discipline ces dernières années.

"Oui, j’attends ce duel avec impatience", commente Eli Iserbyt, qui s’est encore imposé vendredi sur le célèbre Koppenberg. "Je pense que nous aurons un avantage à Ruddervoorde : Mathieu sera en mode de reprise et va peut-être manquer de rythme. Il n’est sans doute pas encore au sommet de sa condition, alors que moi, personnellement, je suis à un très bon niveau."

Le très prometteur Thomas Pidcock, lui, se méfie du retour du Néerlandais. "S’il a décidé de reprendre la compétition ce dimanche, c’est qu’il est prêt", commente le jeune Britannique de 20 ans. "De mon côté, je constate que je m’améliore de course en course. Je suis très satisfait de mon niveau. J’ai vraiment apprécié le Koppenberg, où je me suis classé deuxième. Je pense que j’y étais le meilleur dans les descentes. Mais Eli Iserbyt était plus fort dans les montées. Je me rapproche de la victoire. Mais j’ai bien conscience qu’avec le retour de Mathieu Van der Poel sur les épreuves de cyclocross, cela va être désormais un peu plus difficile de penser à la victoire."

Verdict ce dimanche, sur le Superprestige actuellement dominé par le Néerlandais Lars Van der Haar.