La 11e étape du Tour d'Espagne, longue de 170 kilomètres entre Villaviciosa et l'Alto de la Farrapona, a été remportée samedi par David Gaudu (Groupama-FDJ). Le Français a devancé, dans un sprint à deux au sommet, l'Espagnol Marc Soler (Movistar). Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), 10e du jour, est toujours leader du général.

Alors que 12 hommes avaient pris la fuite dans la première montée du jour, l'équipe Cofidis a travaillé en tête pour permettre à son leader Guillaume Martin, maillot à pois du meilleur grimpeur sur les épaules, de faire la jonction avec l'échappée grâce à une accélération dans la deuxième difficulté, le premier des quatre cols de première catégorie au programme de la journée.

Après 65 km de course, c'est un groupe de 8 coureurs, dont Tim Wellens (Lotto Soudal), qui était aux avant-postes. L'Alto de la Cobertoria (1re cat.) a vu l'Espagnol Marc Soler (Movistar) faire le bond entre le peloton entre le peloton et l'échappée alors que Wellens faisait lui le chemin inverse.

Au pied de l'Alto de la Farrapona, montée finale de 18,6 km à 5,7% de moyenne, le groupe de tête comptait près de 3:00 de tête sur le peloton.

A cinq kilomètres du but, Soler a placé la première banderille et seul le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) a pu le suivre. Gaudu, plus frais, a remporté sa troisième victoire chez les professionnels. C'est le premier succès sur un grand tour pour le Français de 24 ans, victorieux d'étapes sur le Tour de l'Ain (2017) et le Tour de Romandie (2019).

Kobe Goossens (Lotto Soudal) a terminé 36e et premier Belge.

Dixième du jour, Roglic n'a pas été inquiété samedi. Il est toujours en tête du général, dans le même temps que l'Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers), 9e de l'étape. L'Irlandais Dan Martin (Israel Start-Up Nation) est 3e du général à 0:25.

Dimanche, le mythique Angliru (12 km à plus de 10%) sera le théâtre de l'arrivée d'une 12e étape qui s'annonce courte et explosive (109,4 km).