À 35 ans, il aborde les Wallonnes en confiance

CHARLEROI Quatrième dimanche de l’Amstel après avoir tenté de surprendre les ténors dans le Cauberg, Bert De Waele veut poursuivre sur sa bonne lancée, aujourd’hui, à la Flèche Wallone, mais aussi dimanche à Liège-Bastogne-Liège, deux épreuves ardennaises dans lesquelles il avait à chaque fois été meilleur Belge en 2008 (respectivement, 12e et 19e, tout en terminant 17e au sommet du Mur de Huy l’an passé).

Mis en confiance par sa gran- de performance aux Pays-Bas, le leader du Crédit Agricole sait que les deux courses à venir lui conviennent mieux. “Les montés de l’Amstel sont courtes et je préfère les ascensions plus longues” , explique-til. “En plus, il faudra moins tourner dans tous les sens comme à l’Amstel, ce qui me convient aussi mieux. Après un printemps régulier sans être vraiment convaincant, ma 4e place au Cauberg me met en confiance pour la Flèche et la Doyenne.”

À 35 ans, Bert De Waele fait figure de valeur sûre sur ce type d’épreuve. “Je sais que je me suis révélé sur le tard pour obtenir de tels résultats, mais c’est le fruit du travail et de l’expérience accumulée.” Au plus grand bonheur de son équipe. “Plus que jamais, je nous compare à l’équipe de foot de Saint-Trond qui jouerait la Champions League ! Petits moyens exploités au maximum !” sourit le manager, Gérard Bulens.



© La Dernière Heure 2010