Le CONI a décidé lundi de suspendre pour deux ans le cycliste italien, contrôlé deux fois positif à l'EPO Cera lors du dernier Tour d'Italie


ROME Le tribunal national antidopage du Comité olympique italien (CONI) a décidé lundi de suspendre pour deux ans le cycliste italien Danilo Di Luca, contrôlé deux fois positif à l'EPO Cera lors du dernier Tour d'Italie, dont il avait pris la 2e place.

Le tribunal a en outre condamné le coureur à une amende de 280.000 euros et au paiement du coût des analyses (2.040 euros), selon sa décision publiée sur le site internet du CONI.

"Ce n'est pas fini, il y a encore des possibilités de combattre et je vais de l'avant. Nous ferons un recours devant le Tribunal administratif du Sport" (TAS), a réagi le coureur, cité par l'agence de presse italienne Ansa.

"Pour l'instant, nous disposons seulement de la décision, nous attendons les motivations. Je peux seulement réaffirmer que je n'ai pris aucune substance et que je ne m'attendais pas à cette suspension. Je reste optimiste et confiant dans la décision du TAS", a-t-il ajouté.

"Même si le TAS confirmait les deux ans de suspension, je n'abandonnerais pas le cyclisme. Mais je suis certain de reprendre (la course) avant deux ans", a-t-il affirmé.

Le procureur antidopage auprès du Comité olympique italien (CONI), Ettore Torri, avait réclamé le 17 décembre trois ans de suspension, recommandant l'application de la peine régulière de deux ans de suspension plus une année pour circonstances aggravantes.

La suspension prend effet à compter du 22 juillet 2009, date du contrôle sur l'échantillon B.

Di Luca, 33 ans, avait subi deux contrôles pendant le Giro, les 20 et 28 mai, lesquels ont tous deux révélé la présence d'EPO Cera (recombinante). Il avait été suspendu le 22 juillet à titre provisoire par l'Union cycliste internationale (UCI).

Il s'était classé 2e du Giro derrière le Russe Denis Menchov. Il avait remporté l'édition 2007 du Tour d'Italie.

© La Dernière Heure 2010