Au championnat de Belgique du clm, après la claque du Tour de France, Volderke soigne son moral

MOUSCRON On avait quitté Stijn Devolder sur la route du Tour de France, le visage grimaçant. De douleurs physiques mais aussi mentales, après sa désillusion, celle de quitter la Grande Boucle par la plus petite porte, avec un abandon. Il est réapparu hier avec un faciès plus détendu.

"Il est même un peu plus joufflu, car il a pris un peu de poids, mais pour lui, ce n'est pas plus mal" , sourit Patrick Lefevere, le manager des Quick Step, à propos de son poulain qui a écrasé le Championnat de Belgique du contre-la-montre, disputé hier à Mouscron. Autour du site Marché International Mouscronnois, sur un parcours de 45 kilomètres balayé par un vent capricieux, il a rapidement tué tout suspense, reléguant au final Leif Hoste, triple champion de la discipline, à plus d'une minute, ainsi que le jeune Dominique Cornu, l'ancien champion du monde espoir du chrono.

"C'est une victoire très importante" , commente son mentor Dirk Demol. "Cela va bien le remotiver pour la suite de la saison. Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre de sa part pour ce contre-la-montre. Après le Tour, il a coupé une semaine complètement, sans toucher ou apercevoir le vélo. Et depuis, je ne savais pas trop dans quel état de fraîcheur il était. Mais quand je l'ai vu sur les rouleaux, j'ai compris que ce serait très dur de le battre. Maintenant, il peut vraiment penser au Championnat du Monde."

Stijn Devolder pense donc au maillot irisé du Mondial, lui qui vient de retrouver le tricolore belge, après celui porté l'an passé sur la route.

"Retrouver ce maillot est une fierté , glisse-t-il de sa voix calme. J'ai directement senti que j'étais dans un bon rythme. J'ai bien coupé depuis le Tour de France. Ce n'était pas facile de regarder les Jeux Olympiques de loin, mais il était préférable que je n'y aille pas, car j'avais vraiment besoin de récupérer. Pour penser à la suite de la saison."

Une suite de saison qui passera mercredi prochain par l'Eneco Tour, où il sera un des favoris, avant de probablement mettre le cap sur le Tour de Pologne plutôt que celui d'Espagne, pour être plus frais au Mondial.



© La Dernière Heure 2008