L'équipe Liquigas a déclaré mardi "attendre avec confiance" les explications de son coureur, l'Italien Franco Pellizotti

Pellizotti et Valjavec dans la nasse


PARIS Celui-ci est accusé de dopage à partir des irrégularités de son passeport biologique.

La société sportive, qui veut "comprendre pleinement la situation", a délégué son médecin, le docteur Roberto Corsetti, pour "analyser les aspects médicaux et scientifiques de ce cas". Tout en déclarant prendre acte de la décision dans le respect des règlements en vigueur, la formation italienne dit attendre "avec confiance les éclaircissements que Franco Pellizotti fournira personnellement ainsi qu'à travers des experts nommés par lui-même".

"En l'état actuel des analyses, les résultats présentés ne semblent pas pouvoir démontrer avec certitude, scientifiquement, un comportement incorrect de la part de l'athlète", estime Liquigas qui fait part de son "profond désappointement" sur la procédure, surtout "le manque de rapidité de la communication des altérations présumées dans les valeurs physiologiques de l'athlète, qui remontent à l'été 2009 et qui sont communiquées à la veille d'un rendez-vous important".

La société italienne se déclare aussi prête à entreprendre "toutes les actions légales nécessaires à sauvegarder sa propre image, aussi bien vis-à-vis du coureur si un comportement incorrect de sa part devait être confirmé, que vis-à-vis des organismes et des institutions qui pourraient avoir injustement causé ce dommage".

Pellizotti, qui était l'un des favoris du prochain Giro, est l'un des trois coureurs, avec le Slovène Tadej Valjavec (AG2R) et l'Espagnol Jesus Rosendo (Andalucia), accusés de dopage par des variations anormales de leurs valeurs sanguines.

Suivant le règlement, les coureurs disposent d'un délai d'un mois pour présenter leurs explications, avant que leur cas soit rendu public. Elles sont examinées par un collège d'experts qui les estime ou non recevables. Ce n'est qu'à l'issue de cette procédure qu'une annonce publique est faite.

© La Dernière Heure 2010