"Pour moi, c'est pire que le dopage. Ils devraient être suspendus à vie." Eddy Merckx a au moins le mérite d'être clair, rapporte le site spécialisé Velo News. 

Interrogé lundi à Doha, lors d'une conférence de presse en prélude au Tour du Qatar, le plus grand coureur cycliste de tous les temps a ainsi jugé les utilisateurs du "dopage mécanique" dont un premier cas a été avéré samedi lors des Mondiaux de cyclo-cross de Zolder, à l'issue de la course pour Espoirs dames.

"C'est pire que le dopage cela vous donne 50 watts de plus, ou 100, cela dépend (du moteur). Ce n'est plus du cyclisme à ce niveau, c'est de la moto. Ils devraient courir avec (Valentino) Rossi." Pour Eddy Merckx, "c'est la pire chose que l'on puisse faire." L'UCI a récemment ajouté la fraude technique à ses règlements disciplinaires. Un coureur pris risque entre 20.000 et 200.000 Francs suisses d'amende et un minimum de six mois de suspension.