Plus de 250 athlètes sont concernés !

Précisons-le d’emblée : cela ne concerne pas que des cyclistes. Mais il y aurait des coureurs dans les 260 athlètes impliqués dans ce qui semble être une nouvelle bombe sur le front du dopage. 

Une enquête de trois ans a permis de démanteler un réseau de trafic d’EPO en Espagne. "Une enquête lancée en 2017, suite à la collaboration de plusieurs athlètes qui avaient été contrôlés positifs à l’EPO", a commenté José Luis Terreros, le directeur de l’Agence antidopage espagnole.

Ce réseau était établi dans une clinique de Cadix et aurait vendu de l’EPO à 260 athlètes, du niveau des amateurs à celui des pros. Selon l’Equipe, il y a un grand nombre de nationalité de sportifs de plusieurs disciplines.