Fin mai, Hamilton avait détaillé des accusations de dopage sur Armstrong

WASHINGTON Les avocats de Tyler Hamilton, qui a récemment accusé de dopage Lance Armstrong dans une émission de télévision de CBS, ont saisi les autorités américaines d'un incident survenu samedi lors d'une rencontre inopinée des deux hommes dans un restaurant d'Aspen (Colorado).

Hamilton, 40 ans, a jugé l'incident suffisamment grave, selon le site ESPN.com, pour informer ses conseils qui ont notifié les autorités compétentes de cette rencontre au cours de laquelle l'ex-coureur a jugé Armstrong "agressif" à son endroit.

Il a en outre affirmé à un magazine qui l'invitait pour une opération de promotion dans cette station chic, que le septuple vainqueur du Tour de France voulait "engager une discussion" avec lui.

Selon l'avocat de Tyler Hamilton, Chris Manderson, Amstrong aurait demandé à plusieurs reprises à Hamilton combien il avait été payé pour cette longue interview.

De son côté, Armstrong a livré une toute autre version de l'histoire, jugeant cette rencontre "embarrassante", mais la qualifiant de "non-évènement".

"Lance Armstrong est un plaignant potentiel dans une enquête dont on a beaucoup parlé et Tyler un témoin potentiel dans cette affaire. S'il y a le moindre contact entre les deux parties, en particulier un contact agressif, il est de notre devoir d'en informer les autorités", a déclaré M. Manderson. "J'ignore ce qu'elles en feront".

Fin mai, Hamilton avait détaillé des accusations de dopage sur Armstrong remontant à l'époque où les deux coureurs étaient dans la même équipe, US Postal. Les avocats de ce dernier avaient exigé des excuses de CBS. En vain...

© La Dernière Heure 2011