Le vainqueur du dernier Tour de France a arrêté de s'entraîner.

Après l'annonce du report de l'Euro 2020 ainsi que des Jeux olympiques ces dernières semaines, voir le Tour de France être disputé en juillet prochain semble de plus en plus illusoire. Pourtant, l'organisateur de la Grande Boucle, ASO refuse pour l'heure de reporter ou d'annuler l'événement, la ministre française des sports, Roxana Maracineanu envisageant même un Tour de France à huis clos.

Pour le vainqueur sortant, Egan Bernal, disputer le Tour de France à la date prévue ne serait pas juste pour tous les coureurs: "L'arrêt forcé nous affecte tous, même pour le Tour de France s'il a lieu en juillet parce l'un ou l'autre des favoris pourrait ne pas être prêt car leur préparation auront été différentes", a-t-il expliqué au site espagnol Ciclo21, favorisant un report de l'épreuve française plus tard cette année.

En raison de l'incertitude planant sur la Grande Boucle, Egan Bernal a décidé de ne plus s'entraîner pour l'instant "ni mentalement, ni physiquement. J'ai eu une bonne préparation en vue de Paris-Nicen mais ensuite je n'ai pu m'entraîner que sur rouleaux depuis que je suis rentré en Colombie. Mais après en avoir parlé à mon entraîneur, j'ai décidé que la meilleure chose à faire pour l'instant était de se reposer."

Par contre Bernal est bien conscient que le cyclisme souffrirait énormément d'une annulation pure et simple des trois grands tours: "Pour le bien du cyclisme, pour les sponsors qui investissent beaucoup d'argent et qui sont touchés par le confinement, j'espère que les grands tours auront lieu", a-t-il avoué, "Si ce n'est pas le cas, ce sera un sérieux problème mais nous devons également voir comment les choses évoluent. Ce qui est clair, c'est que le monde doit avancer et que l'épidémie de coronavirus s'arrêtera bien à un moment donné."