"Je veux d'abord voir à quel niveau je me trouve", a déclaré le jeune champion (23 ans) à son arrivée à Madrid dans un vol spécial parti de Bogota avec à son bord 110 passagers.

Parmi eux, Nairo Quintana (Arkea-Samsic), deuxième des Tours de France 2013 et 2016, ou encore Rigoberto Urán (EF Pro Cycling) et Miguel Ángel López (Astana Pro Team).

D'autres sportifs colombiens étaient également à bord, des escrimeurs, judokas, footballeuses, et la double championne olympique de BMX Mariana Pajón. "On va essayer de faire le mieux possible, de prendre soin de nous et de nos proches. Pour le moment, je veux rester tranquille, puis je vais retrouver mon équipe en Andorre et on va commencer à préparer les courses à venir", a indiqué Bernal.

"La meilleure chose à faire, c'est d'aller pas à pas", a ajouté le Colombien, pour qui l'une des priorités est de "retrouver la concentration. Ca fait un certain temps que je n'ai pu roulé en compétition, comme tout le monde, donc c'est une nouvelle saison qui commence", a-t-il ajouté. "Personne ne pouvait s'attendre à ce qu'une telle pandémie affecte le monde entier, et pas seulement les cyclistes", pour qui l'objectif principal de cette fin d'année est de récidiver au Tour de France. "Je m'entraîne pour ça, c'est une nouvelle année, complètement différente, donc j'ai hâte de me rendre en Andorre et je vais bien voir à quel niveau je me trouve", a-t-il conclu.

Les compétitions cyclistes internationales sont censées reprendre le 28 juillet avec le Tour de Burgos (Espagne). Le Tour d'Espagne sera lui disputé du 20 octobre au 8 novembre et comptera six jours en commun avec le Giro (3-25 octobre).