En Espagne, les coureurs professionnels peuvent rouler à nouveau à l'extérieur.

Après sept semaines de confinement total, les coureurs espagnols et étrangers (on se souviendra de Rohan Dennis ne supportant plus d'être enfermé et pétant les plombs récemment) qui vivent dans le pays peuvent s'entraîner à nouveau sur la route depuis ce 2 mai.

Comme Tosh Van der Sande, le coureur de Lotto Soudal, qui habite sur les hauteurs de Bénidorm, Jonas Van Genechten est donc sorti avec plaisir lui aussi.

"Ce week-end, nous pouvions rouler entre 6 et 10 heures du matin ou entre 20 et 23 heures, mais en restant dans notre commune", dit le coureur hennuyer de l’équipe B&B Vital Concept qui vit avec sa compagne Charlotte au nord de Barcelone. "Depuis ce lundi, les professionnels n'ont plus de restriction. J’ai donc sauté sur mon vélo pour aller faire un tour. J’ai roulé trois heures pour effectuer 90 kilomètres, un vrai bonheur. "

L’ancien vainqueur d’étape de la Vuelta ou des GP de Fourmies et Cerami a pu mesurer que tout le monde n’est pas encore au courant de ce changement.

"J’ai été contrôlé par la police", dit Jonas. "J’ai dû attendre un peu qu’ils obtiennent confirmation de cette nouvelle règle."

En Colombie, l'insistance de Nairo Quintana auprès du gouvernement a conduit celui-ci a accorder également une autorisation spéciale aux coureurs professionnels afin qu’ils puissent s’entraîner sur la route plus que la seule heure autorisée jusqu'alors.