La compétition a repris, en Norvège.

Le cyclisme est à l'arrêt depuis le 14 mars dernier et la 7e étape de Paris-Nice. Ou plutôt: "était" à l'arrêt. Car Gabriel Rasch (directeur sportif d'Ineos) et Birger Hungerholdt (directeur du Tour de Norvège) ont décidé de relancer la compétition, dans leur pays.

Cela s'est fait dans le plus grand secret, avec un contre-la-montre de 4,1 kilomètres disputé ce mercredi, pour inaugurer le "Klatrekongen Fuel of Norway". Une deuxième et une troisième étapes suivront cette semaine, mais l'organisation reste très discrète sur les parcours pour éviter de rassembler des spectateurs sur le bord des routes.

Andreas Leknessund (Uno X), qui a déjà signé en faveur du Team Sunweb pour la saison prochaine, a facilement dominé ce chrono difficile (plus de 7% de pente moyenne), repoussant notamment Carl Frederik Hagen (Lotto Soudal) et Edvald Boasson Hagen, respectivement 5e et 6e, à plus de 30 secondes.


L'épreuve est évidemment retransmise en direct à la télévision. Voilà qui va donner des l'espoir aux fans de la petite reine à travers le monde, qui vont surveiller leurs chaines nationales en espérant y voir des images d'une course "secrète" disputée dans leur pays...